Placez votre contenu bouici

L’économie circulaire est miraculeuse

Aujourd’hui de nombreuses initiatives émergent autour de ce concept, tant pédagogiques, qu’entrepreneuriales ou associatives mais quelles en sont les réelles conséquences ?

Chaque année plus de 4000 milliard de tonnes de déchets sont produites dans le monde. Plus de 50 million de tonnes de plastiques sont consommées en Europe tous les ans, cela représente 250 million de barils de pétrole ou 15900 piscines Olympiques.

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

Par cela certain comprennent un objectif de 100% recyclage, d’autres avoir un mode de vie minimaliste.

Dans tous les cas, si vous êtes sensible à l’économie circulaire et à l’environnement, vous devriez appliquer les principes suivants : REFUSE, REDUCE, REUSE, RECYCLE, ROT.

Finalement, qu’est-ce que l’économie circulaire ? C’est une économie qui promeut une meilleure productivité des ressources, càd faire un meilleur usage de chaque matière utilisée pour gaspiller le moins possible. L’économie circulaire s’inscrit dans un territoire et prend en compte chacun des acteurs présents. Enfin elle favorise l’usage sur la possession. Elle est en contraste à l’économie linéaire où le modèle de production se définit ainsi : « take, make, dispose ».

Mais l’économie circulaire n’est pas qu’une question environnementale. C’est une nouvelle manière de penser « out of the box », une façon de considérer les objets du quotidien comme des ressources miraculeuses.

L’économie circulaire repose sur l’éco-conception et l’upcycling. Respectivement une nouvelle façon de concevoir un produit en prenant en compte son cycle de vie; la transformation d’un déchet en un produit « plus noble » que celui d’origine.

Grâce à la démocratisation du Do It Yourself, des fablab, des recycleries/donneries, il devient de plus en plus simple de réutiliser ces ressources – autrefois appelées « déchets ».

On observe d’ailleurs de plus en plus d’artistes utiliser ces ressources pour exprimer leur art.

L’économie circulaire ce n’est pas simplement une nouvelle façon d’interpréter les objets du quotidien, mais la transformation de nous-même en vue d’une transformation sociétale.

Grâce aux nouveaux outils du quotidien il est de plus en plus simple de partager des informations et d’y avoir accès, on observe d’ailleurs l’explosion de l’open source. Surement liée aux nouvelles générations X & Y qui ont grandit dans un monde globalisé, pensent « global » et n’ont pas peur de partager pour progresser.

L’économie circulaire a un réel impact social. Elle permet de renforcer les liens et d’en créer de nouveaux entre des personnes d’horizons complètement différents. Mais par dessus tout, elle crée des emplois ! C’est environ 3 million d’emplois créé en Europe d’ici 2030. Des emplois qui sont locaux et non délocalisables.

La circularité dans l’industrie devrait générer plus de 630 milliard de dollars rien que dans l’Union Européenne. Cette nouvelle économie s’accompagne par le développement des coopératives et l’augmentation du nombre d’ONG ayant un vrai pouvoir d’action.

Lorsque vous créez un poste, vous n’aidez pas une personne mais une famille. Recology à San Francisco a créé 175 emplois, c’est donc 175 familles qui ont été aidées. Ces travailleurs étaient chômeurs et parfois même SDF, ils sont aujourd’hui fiers de travailler dans l’industrie du recyclage et leurs enfants peuvent aller dans les meilleures universités.

Avec l’économie circulaire, le but n’est pas d’accumuler de la richesse, mais de vivre une expérience et de la partager avec le monde.

Le mot « déchet » ne devrait même plus exister, car un déchet a une fin, mais pas dans l’économie circulaire. Là il n’est plus répugnant et vous n’avez plus besoin de le cacher car il est une réelle ressource qui a une valeur pour de multiple raisons : économique, environnementale, sociétale…

L’économie circulaire n’est pas seulement environnementale, elle est aussi artistique, économique, sociale, innovante. Il s’agit d’une vision, une génération.

Cet article a 1 commentaire

  1. Excellent article ! On parle souvent de l’impact positif sur l’environnement de l’économie circulaire mais rarement de son impact social ! A mon échelle je participe à ce système en réutilisant mes cartouches d’encre ici https://www.selecteo.fr/content/10-comment-proceder-

Laisser un commentaire

40 − = 38

Fermer le menu
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais